REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

UTILISATION DES COOKIES

Les cookies nous fournissent des informations sur la façon dont ce site est utilisé, ils permettent également de fluidifier la navigation et d’améliorer l’expérience de l'utilisateur.

QU’EST-CE QU’UN COOKIE ?
Un cookie est un petit fichier texte qui est stocké par votre navigateur lors de votre première visite. Une fois installés, ils nous permettent de vous reconnaître à chaque visite, et donc de vous faire profiter de toutes les fonctionnalités de nos sites. Les cookies ne sont pas des dossiers actifs, et ne peuvent donc pas héberger de virus. Pour en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur http://www.allaboutcookies.org/fr/. Cette politique est rédigée pour vous expliquer à quoi nous servent ces cookies et ce qu’ils font.

QUELS SONT LES COOKIES UTILISÉS SUR LE SITE WWW.ROQUEBRUNE.COM ?
Le site de la ville de Roquebrune-sur-Argens utilise l'outil Google analytics pour collecter des statistiques anonymes sur l'utilisation de notre site par les internautes (par exemple : les pages les consultées, le nombre de visiteurs, les navigateurs utilisés, ...). En naviguant sur notre site, un cookie Google analytics est déposé sur votre ordinateur.
Ce site utilise également « AddThis », un outil qui nous permet de vous rendre le partage d’informations et de contenus plus facile.
Il est à noter que l’utilisation sur ce site  de publicité sémantique (aussi appelé contextuelle) ne cible pas la publicité en fonction du profil de l’internaute. Elle se base uniquement sur le contenu de la page visitée. Ce type de publicité ne requiert donc pas de tracer les utilisateurs sur les sites qu’ils visitent. Par conséquent, les publicités sémantiques peuvent être affichées sans consentement préalable de l’utilisateur.

SI VOUS NE SOUHAITEZ PAS ACCEPTER LES COOKIES ?
La désactivation des cookies risque de vous empêcher d’utiliser certaines fonctionnalités. Cependant si vous ne souhaitez pas accepter les cookies, vous pouvez modifier les paramètres de votre navigateur ou supprimer les cookies déjà enregistrés.

Vous pouvez désactiver les cookies en suivant les instructions suivantes :

1- Vous utilisez le navigateur Internet Explorer
Dans Internet Explorer, cliquez sur le bouton Outils, puis sur Options Internet.
Sous l'onglet Général, sous Historique de navigation, cliquez sur Paramètres.
Cliquez sur le bouton Afficher les fichiers.
Cliquez sur l'en-tête de colonne Nom pour trier tous les fichiers dans l'ordre alphabétique, puis parcourez la liste jusqu'à ce que vous identifiiez des fichiers commençant par le préfixe "cookie" (tous les cookies possèdent ce préfixe et contiennent habituellement le nom du site Web qui a créé le cookie).
Sélectionnez les cookies contenant le libellé "Roquebrune" et supprimez-les.
Fermez la fenêtre qui contient la liste des fichiers, puis cliquez deux fois sur OK pour retourner dans Internet Explorer.

2- Vous utilisez le navigateur Firefox
Allez dans l'onglet Outils du navigateur puis sélectionnez le menu Options
Dans la fenêtre qui s'affiche, choisissez Vie privée et cliquez sur Affichez les cookies
Repérez les fichiers qui contient le nom "Roquebrune", sélectionnez-les et supprimez-les.

3- Vous utilisez le navigateur Safari
Dans votre navigateur, choisissez le menu Édition > Préférences.
Cliquez sur Sécurité.
Cliquez sur Afficher les cookies.
Sélectionnez les cookies qui contiennent le nom "Roquebrune" et cliquez sur Effacer ou sur Tout effacer.
Après avoir supprimé les cookies, cliquez sur Terminé.

4- Vous utilisez le navigateur Google Chrome
Cliquez sur l'icône du menu Outils.
Sélectionnez Options.
Cliquez sur l'onglet Options avancées et accédez à la section Confidentialité.
Cliquez sur le bouton Afficher les cookies.
Repérez les fichiers qui contiennent le nom "Roquebrune", sélectionnez-les et supprimez-les.
Cliquez sur Fermer pour revenir à votre navigateur.

Suivez-nous icone facebook icone youtube icone google+

Traitement phytosanitaire

 

LA CHENILLE PROCESSIONNAIRE DU PIN : UNE HISTOIRE DE PAPILLONS

Chenille-precession

…C’est au départ une histoire de papillons nocturnes qui un soir d’été folâtrent sous la lune. Une fois l’accouplement consommé, le mâle meurt et la femelle s’en va pondre jusqu’à trois cents œufs, qu’elle dépose sous forme de manchons autour de 2 à 3 aiguilles accolées sur une branche de pin, avant de mourir à son tour.

Environ cinq semaines plus tard, les jeunes chenilles (Thaumetopoea pityocampa Schiff.) éclosent et commencent à se nourrir d’aiguilles de pin. A l’automne, arrivées au 4ème stade larvaire, elles construisent un nid soyeux dans lequel elles passeront l’hiver, à l’abri du froid, ne sortant que la nuit pour s’alimenter.

Ceci provoque la défoliation des branches et à terme l’appauvrissement avéré de l’arbre se traduisant par des aiguilles jaunies et flétries, comme brûlées. Au printemps, la colonie conduite par une femelle quitte l'abri et se dirige vers le sol. C'est la procession de nymphose : toutes les chenilles se raccrochent les unes aux autres et se déplacent à la queue leu leu, en longue file.

Une file peut compter quelques centaines de chenilles. Au bout de plusieurs jours, elles s'arrêtent dans un endroit bien ensoleillé et s'enfouissent dans le sol où elles se transforment en chrysalides. Elles restent dans cet état pendant plusieurs mois (ou parfois plusieurs années selon les régions).

 

A terme, chaque chrysalide se métamorphose en papillon, toujours sous la terre. Et puis, un soir d'été, les papillons sortent de terre...

1. A partir de mi-juin, un soir d'été, les papillons de la processionnaire sortent de terre. Mâles et femelles s'accouplent, puis les mâles meurent un ou deux jours après.
2.La femelle s'envole et dépose entre 70 et 300 œufs sur les aiguilles de pin. Puis elle meurt à son tour.
3.Les chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte. Elles se nourrissent avec les aiguilles du pin, et sont reliées entre elles par un fil de soie.
4. Au cours de leur croissance, les chenilles changent de couleur et se couvrent de plus en plus de poils (jusqu'à 1 million).
5. Les chenilles construisent un abri en soie en automne, sur la branche d'un pin. Elles passent l'hiver dans cet abri, et ne sortent que la nuit pour entretenir leur nid et se nourrir.
6. Au printemps, la colonie conduite par une femelle quitte l'abri et se dirige vers le sol. C'est la procession de nymphose : toutes les chenilles se tiennent les unes aux autres et se déplacent en longue file. Une file peut compter quelques centaines de chenilles. Au bout de plusieurs jours, elles s'arrêtent dans un endroit bien ensoleillé et s'enfouissent dans le sol.
7. Deux semaines plus tard, toujours dans le sol, les processionnaires tissent des cocons individuels et se transforment en chrysalides. Elles restent dans cet état pendant plusieurs mois (ou parfois plusieurs années selon les régions).
8.Au bout de quelques mois, chaque chrysalide se métamorphose en papillon, toujours sous la terre. Et puis, un soir d'été, les papillons sortent de terre...


UN RISQUE POUR LA SANTÉ

Il convient de signaler qu’au-delà des dégâts qu’elle provoque sur les pins, la processionnaire représente un risque sérieux pour la santé. Dans un acte de défense, les poils urticants de la chenille sont libérés et projetés dans l’air provoquant chez l’homme et l’animal domestique des réactions allergiques. Celles-ci vont de simples démangeaisons (mains ou cou) aux troubles oculaires ou respiratoires (asthme). A titre d’exemple, un chien (ou un cheval) dont la langue a touché une chenille, risque une nécrose avec perte partielle de la langue s’il n’est pas rapidement soigné. Rappelons enfin qu’il est très dangereux de manipuler un nid même vide, les poils urticants détachés restant virulents plusieurs mois après la disparition des chenilles.


UN TRAITEMENT BIOLOGIQUE APPROPRIÉ

Depuis 2013, l’Etat n’autorise plus les traitements aériens pour l’épandage du produit contre les chenilles processionnaires.

Par conséquent,  le Service Environnement de la CAVEM a proposé une alternative pour maintenir un traitement sur l’ensemble de son territoire.
A l’aide des matériels de démoustication, l’agglomération a réalisé un traitement biologique contre les chenilles (le même qu’utilisé par hélicoptère), par voie terrestre, sur les espaces publics et ses alentours (écoles, parcs, jardins d’enfants…).
Lors de la campagne 2013, les agents de la CAVEM ont effectué 23 interventions sur la commune de Roquebrune-sur-Argens (voir cartes).

Le traitement contre les chenilles processionnaires du pin est réalisé autour des mois d’octobre/novembre. Techniquement, c’est par la pulvérisation d’un insecticide biologique (le Foray B) à base de bactéries Bacillus thuringiensis var. kurstaki (Btk) que les végétaux sont traités. Ingérés par les chenilles, ceux-ci provoquent leur mort dans les jours qui suivent. Pulvérisé localement, le produit est totalement inoffensif pour l’homme, les animaux domestiques ou sauvages, les abeilles et les autres insectes. Respectueux de la chaîne écologique, le traitement n’a pas pour but d’éradiquer l’espèce, mais d’en réguler la population.

En amont du traitement, une prospection sur l’ensemble du territoire est effectuée pendant la période hivernale, lorsque les nids sont visibles dans les arbres, afin de les répertorier.

C’est également à ce moment-là, qu’il est possible d’intervenir, de manière mécanique, en supprimant les nids.
Un nid vide ou un cocon de chenille contient encore des millions de poils urticants et polluera l'environnement direct de l'arbre durant plusieurs années.

Il est indispensable de retirer les nids des arbres afin de limiter les effets dus aux poils urticants qui se trouvent dans les nids.
Si l'enlèvement mécanique est réalisé avant les processions pour le pin cela permettra d'éviter les processions et de réguler les populations.
Cette technique étant particulièrement délicate, nous vous préconisons de couper la branche infestée et de l’incinérer avec le nid. Lors de cette action, il est indispensable de se protéger au maximum à l’aide de vêtements étanches, foulard, masque et gants.

logo pdf  Télécharger les cartes de traitement des chenilles processionnaires sur les secteurs de Roquebrune-La Bouverie-Les Issambres 

 

CONTACT

Communauté d’Agglomération Var Estérel Méditerranée
Service Environnement
624, chemin Aurélien
83 700 SAINT RAPHAEL

Un numéro vert à votre service : 0 800 10 40 11